Autour de moi, on me demande souvent ce que je fais avec la Table Ronde ? L’année «Table Ronde» étant ponctuée de statutaires et d’événements plutôt festifs relayés sur Facebook, on pourrait alors penser que la Table Ronde ce n’est que ça : deux restos par semaine et de temps en temps un gros weekend de bringue. Mais non, ce n’est pas que cela et surement pas uniquement des fêtes. La Table Ronde c’est aussi et avant tout le partage. En effet, je suis rentré à la Table Ronde pour rencontrer et apprendre des autres. Mais aussi partager ma petite expérience, car c’est ça la Table Ronde, on apprend tous les jours et de tout le monde.

D’ailleurs, l’été dernier j’ai eu l’incroyable opportunité de participer aux Voiles De l’Espoir sur le Lac du Der.

Pour vous expliquer dans les grandes lignes, tous les 2 ans depuis 2001, la Table Ronde Française organise avec l’association «les Voiles de l’Espoir», une semaine de voile destinée aux enfants en rémission de cancer ou de leucémie. Il s’agit de la plus grande manifestation nautique française au service des enfants atteints de leucémie : ils sont déjà plus de 300 à avoir profité de ces semaines d’évasion au cours des précédentes éditions.
Durant cette semaine, les 4 clubs de notre association sont présents : Tablers, 41, Ladie’s, Agora et des dizaines de bénévoles, de médecins, d’animateurs etc...

Cette année 2015, les VDE se sont déroulées sur le Lac du Der en région Champagne. Au programme: du bateau, des activités nautiques, quelques sorties sur la terre ferme et surtout une semaine extraordinaire avec des enfants exceptionnels que je n’oublierai jamais.
Une semaine assez éprouvante à cause de la météo caniculaire, pas toujours évidente pour les enfants encadrés par des animateurs bénévoles.
Parmi ces animateurs, j’ai eu la chance de rencontrer Laurine. Au premier abord, une animatrice comme toutes les autres, dynamique, souriante, hypra-motivée, un joli tatouage d’une ancre de bateau sur l’épaule, bref, une jeune femme de 22 ans...

Et puis un jour en discutant, elle m’apprend qu’elle connaît bien les Voiles De l’Espoir puisqu’elle y avait participé à deux reprises en tant qu’enfant en rémission de maladie il y a plusieurs années. Elle m’a raconté son histoire. Quelques semaines après la fin des VDE, je lui ai demandé si elle était d’accord pour partager son témoignage et comprendre la place que la Table Ronde et les Voiles de l’Espoir tenaient dans sa toute jeune vie.

Thomas TRF Lyon 25